Accueil > Films en ligne > A rebours > L’évèque négationniste persiste et signe

L’évèque négationniste persiste et signe

samedi 14 février 2009, par Benoît Labourdette.

Court film de 2min 20sec, construit à partir d’images du réel quotidien, mises en marche arrière, confrontées à la lecture des articles de la presse du jour, lus en marche arrière aussi. La recherche d’une distance.

Les correspondances entre la pluie, qui embue les lunettes, qui empêche de voir, et les thèses négationnistes à l’ordre du jour des médias pendant quelques instants, qui sont aussi des manières de ne toujours pas vouloir voir. Le réel surgit de cette confrontation, me semble-t-il.

Texte du film : "Cette fin de non-recevoir que monseigneur Williamson oppose au Vatican devrait interrompre son processus de réintégration au sein de l’Eglise catholique, signant la fin d’une polémique, mais aussi le début d’un nouveau schisme entre le Vatican et ceux qui restent fidèles au négationnisme. "Je dois tout réexaminer encore une fois et voir les preuves", dit-il, avant de "s’étonner" de la polémique qui entoure ses déclarations. Au Spiegel, il indique également "avoir fait des recherches dans les années 1980" sur ce sujet et être, "pour cette raison, convaincu de l’exactitude" de ses positions. Mais cela va prendre du temps", précise-t-il. Et si je trouve des preuves, alors je rectifierai [les propos tenus]. Il estime en effet qu’il lui faut d’abord des "preuves" : "Il s’agit de preuves historiques, pas d’émotions. Depuis l’Argentine où il vit, l’évèque britannique a expliqué par e-mail au magazine allemand, dont la version papier est publiée aujourd’hui, qu’il ne compte pas répondre à l’injonction du Vatican de "prendre sans équivoque et publiquement ses distances" avec ses déclarations sur la Shoah. L’évèque veut des "preuves". Je pense que 200 000 à 300 000 juifs ont péri dans les camps de concentration mais pas un seul dans les chambres à gaz", il persiste. Après avoir nié l’existence des chambres à gaz dans un entretien diffusé par la télévision suédoise le 22 janvier, où il déclarait : "Je crois qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz. Pas de repentir pour Richard Williamson. L’évèque intégriste de 67 ans, membre de la fraternité Saint-Pie X, que Benoît XVI a réintégrée à l’église le 24 janvier, a réitéré ses propos négationnistes dans une interview publiée samedi sur le site Internet de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. Polémique. Richard Williamson continue de nier l’existence des chambres à gaz. L’évèque négationniste persiste et signe."

Loading the player ...

L’évèque négationniste persiste et signe


Documents joints