Accueil > Formation > Ateliers Caméras de poche, ou "Pocket Films" > Ateliers "Filmer le réel" (Forum des images 2010-2011) > Collège Paul Eluard (Garges lès Gonesse). Deuxième jour d’atelier réalisation (...)

Collège Paul Eluard (Garges lès Gonesse). Deuxième jour d’atelier réalisation avec téléphone portable

dimanche 20 février 2011, par Benoît Labourdette.

Le deuxième jour d’atelier se déroule en deux parties :

  1. Tournage des films.
  1. Visionnage des films.

Le matin, donc, chaque équipe part tourner son film, en plan-séquence. Chaque équipe est accompagnée par un enseignant, qui doit en faire le moins possible. Et il n’y aura pas de montage après, donc cela demande une extrême concentration. Et les choses sont difficiles : ceux qui veulent faire parler les pigeons ont du mal avec ces animaux, ceux qui veulent travailler avec un ordinateur qui donne la direction ont du mal avec la disponibilité de l’objet, ceux qui veulent filmer les magasins ont du mal avec les commerçants réticents (mais il y a aussi des commerçants sympathiques et solidaires) et les vigiles, ceux qui veulent filmer une partie du Forum des Halles comme une prison ont des problèmes avec des gens qui traversent le cadre, etc.

Logistique

Donc, beaucoup de difficultés logistiques, que chaque petit groupe doit gérer, tout en travaillant le scénario, le sens du film. C’est très difficile, il faut recommencer maintes fois, et personne n’est fier... c’est simplement du travail. Par ailleurs, deux élèves nouvelles sont arrivées le matin même, qui n’ont pas participé à la première journée, elles seront donc actrices pour deux des groupes (façon de les investir dans le projet).

Visionnage

L’après-midi, retour au Collège de Garges lès Gonesse, pour regarder, sur grand écran, deux versions de chacun des 4 films, et les commenter. On se rend compte qu’en fait, tous les films fonctionnent très bien, ont chacun de grandes qualités poétiques. C’est très satisfaisant. Cela tient beaucoup au fait qu’on a donné de la valeur à ce moment de visionnage : on s’est fait rouvrir le collège (qui était fermé au rideau de fer), on y est revenu, exprès pour pouvoir regarder les films dans de bonnes conditions. On a donc, par ce parcours, construit une position de spectateur, ce fut toute une démarche pour se préparer à voir les films. Donc, chacun a une certaine distance.

Elaboration

A partir de ces visionnages, on se rend compte que les 4 films peuvent se répondre, et former un ensemble. On en décide l’ordre. Et on réfléchit sur les façons concrètes d’améliorer chacun des films, ainsi que de faire en sorte qu’ils s’articulent bien les uns aux autres. Donc, rendez-vous est pris pour le lendemain matin, pour refaire les tournages !