Accueil > Laboratoire > Encodages et restaurations cinéma et vidéo > L’enjeu de l’encodage et de la restauration cinéma et vidéo

L’enjeu de l’encodage et de la restauration cinéma et vidéo

samedi 2 juin 2007, par Benoît Labourdette.

Qu’est-ce que l’encodage vidéo ?

Aujourd’hui, lorsqu’on met un film à la disposition du public, que ce soit sur un DVD, sur internet, etc, en "l’encode", c’est à dire qu’on lui donne un format adapté au support de diffusion.

Qu’est-ce que la restauration cinéma et vidéo ?

Même des oeuvres récentes peuvent avoir besoin de restauration : images qui tremblent, problèmes de couleur, de cadrage, de son, régler des problèmes d’entrelacement... Ce sont ces petits détails qui vont donner toute la valeur à l’oeuvre, la qualité technique de sa réception par le public.

Quel est le lien entre l’encodage et la restauration vidéo ?

Lorsqu’on encode un film, pour le mettre à disposition sur un média ou un autre, on est forcément confronté à la question de la restauration : l’image sort trop sombre, le son est un peu sourd, il y a des rayures, c’est saccadé, etc. Alors, forcément, on se pose la question d’une restauration du film. Il ne s’agit pas, bien souvent, de restauration "lourde", très onéreuses, mais de traitements de l’image et du son, ingénieux, fins et respectueux de l’oeuvre, qui lui donneront toute sa valeur, sa qualité pour le public. Si on fait l’impasse sur une "petite" restauration bien faite, cela change, en moyenne, la satisfaction du spectateur dans un facteur d’au moins 30%.

La nécessité de la prise en compte spécifique de chaque projet

Chaque film est spécifique, a ses caractéristiques et ses problèmes particuliers. Il n’y a pas de recettes générales miracles. Il doit être pris en charge par un ingénieur attentif.

L’expertise de Quidam production

Quidam production, depuis 8 ans, travaille la post-production de façon attentive et précise. Experts en encodage MPEG2 (pour le DVD), produisant parmi les meilleures qualités d’encodage, nous avons développé une expertise aussi dans les domaines de l’encodage vidéo pour tous les médias, ainsi que de la restauration dite "légère" (et pourtant indispensable, comme expliqué plus haut).

Nos clients

Editeurs vidéo, sociétés de production, centres d’art, collectifs d’artistes, institutions culturelles... nous font confiance pour traiter leurs images avec la plus grande exigence.

Certains de nos clients :

- Les films de Mon Oncle (ayants droits des films de Jacques Tati).

- Forum des images.

- Editions Re-voir vidéo.

- Point Ligne Plan.

- Nicolas Boone.

- Today Tomorrow.

- Setra.

- Université de la Poste.

- Axa.

- Bleiberg entertainment.

- ...