Accueil > Ressources > Culture > 5è rencontre CNC-SACD "Nouveaux supports de diffusion : quelles écritures et (...)

5è rencontre CNC-SACD "Nouveaux supports de diffusion : quelles écritures et quel type de création ?"

dimanche 14 octobre 2007, par Benoît Labourdette.

Le 2 juillet 2007, le CNC (Centre National du Cinéma) et la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) ont organisé à la Femis (Fondation européenne des métiers de l’image et du son) une journée de rencontre sur le thème "Nouveaux supports de diffusion : quelles écritures et quel type de création ?". Benoît Labourdette, dirigeant de Quidam production, était l’un des intervenants de cette journée, au double titre de coordinateur général du Festival Pocket Films (Forum des images) et de réalisateur du long métrage "Triton", tourné avec téléphone mobile.


Cliquez ici
pour visionner l’interview de Benoît Labourdette sur "TV CNC".

Les intervenants de cette journée étaient :

- Nicolas Benoît, consultant média.

- Marida Di Crosta,auteur, enseignante et chercheuse sur la télévision interactive, internet et le Dvd Rom.

- Jean-Charles Fitoussi, réalisateur.

- Benoît Labourdette, auteur, réalisateur, producteur, et coordinateur du Festival Pocket Films.

- Ismaël Sy Savané, comédien, musicien et un des auteurs des « Lascars ».

- Lorene Guérin, productrice, Gaki Motion, spécialiste des media émergents et contenus numériques.

- Thierry Lounas, producteur, Capricci Films.

- Antoine Vimal du Monteil, producteur, Millimages.

La journée était animée par Laurence Herszberg, directrice générale du Forum des images.

Les thèmes qui furent abordés ont d’abord été une définition de ce que sont les nouveaux médias, de façon transversale, puis il y eut des présentations de projets multiplateformes ou très singuliers du fait de l’existence des nouveaux supports de diffusion, et de production, ensuite, la question de la production et du modèle économique de ces nouveaux types de projets a été abordée, sans qu’il n’y ait aucune recette encore aujourd’hui, et enfin furent abordées les problématiques particulières aux diffusions de masse des sites de vidéo communautaire.

Cliquez ici pour visionner toutes les interviews.