Accueil > Ressources > Ecriture de scénario > Comment écrire un scénario ?

Comment écrire un scénario ?

samedi 8 avril 2006, par Benoît Labourdette.

- L’angoisse de la feuille blanche...

- Comment écrire un scénario ?

- Chacun a ses moteurs, ses voies d’inspiration, qui se discutent peu. On peut citer Jean-Claude Carrière, qui a dit "l’imagination est un muscle".

Un point commun à tous les scénaristes

Ce qui est sans doute commun à tous ceux qui écrivent des scénarios, c’est : où compiler l’information, comment garder la trace des idées, de la dramaturgie, comment maîtriser le "squelette" narratif du scénario ?

J’entends, avant et pendant l’étape de la rédaction à proprement parler. C’est un peu la quadrature du cercle : ce sont des détails que va naître l’histoire dans son incarnation, et il faut en même temps travailler sur la structure, globale par rapport au projet.

Les moyens de s’y retrouver

- Il y a le système de "cartes" : sur chaque carte, une scène, ou une idée, ou un personnage, et puis on agence ces cartes sur un grand tableau. Idée reprise dans certains logiciels d’aide à l’écriture de scénario.

- Il y a le système de la "convention narrative", cher à Syd Field, auteur du livre fameux "Screenplay", qui réduit tout scénario à trois actes, avec une structure narrative immuable quel que soit le film. Il semble donc facile de s’y retrouver dans ces conventions. Très théorique...

- Il y a le "mind-mapping", ou cartes heuristiques, système de représentation graphique et hiérarchiques d’informations très synthétiques.

- Il y a les simples notes dans tous les sens sur cahiers, feuilles, carnets. Humain, subjectif, non organisé, et peut-être, au fond, beaucoup mieux organisé que tous les autres systèmes, car l’organisation est gérée par notre inconscient, qui fait apparaître ou disparaître idées et informations au gré de ses désirs...

La souplesse de modification

La souplesse de modification, c’est à dire par exemple pouvoir rajouter une scène, ou un personnage, avec renumérotation automatique, est très importante. Et c’est bien ce qui bloque avec l’écriture du scénario dans un logiciel comme Word, dans lequel, à priori, les scènes sont numérotées à la main.

Hiérarchiser l’information

Le scénario, en tant qu’outil technique, gagne a être conçu dans un système de hiérarchie d’information, afin de pouvoir être "géré", manipulé, annoté, numéroté... le plus facilement possible. Utiliser les styles de Word, ou même utiliser une base de données pour écrire son scénario, me semblent être des bonnes voies.