Accueil > Ressources > Informatique > Outils bureautiques libres et gratuits > Utiliser Open Office pour écrire un livre

Utiliser Open Office pour écrire un livre

lundi 7 janvier 2008, par Benoît Labourdette.

Open Office, et plus particulièrement le traitement de texte Writer, peut être utilisé pour écrire et mettre en page un livre, réellement, qui peut ensuite être imprimé dans un cadre tout à fait professionnel.

Utiliser un traitement de texte pour écrire et mettre en page un livre paraît de prime abord peu professionnel. Ls pratiques éditoriales traditionnelles utilisent un traitement de texte pour la saisie du texte, et un logiciel spécialisé dans la mise en page, Quark Xpress ou Indesign, pour citer les deux plus connus (il existe aussi Scribus, qui est un logiciel libre, donc gratuit, de bonne facture), pour la mise en page. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le traitement de texte d’Open Office, Writer, permet de faire les deux, saisie du texte et mise en page, sans rien renier des prérogatives professionnelles du monde de l’édition. Et ce logiciel est libre et gratuit !

Vous pouvez livrer à votre imprimeur des fichiers PDF absolument parfaits prêts à l’impression. Open Office ne fait pas l’imposition (c’est à dire le placement des pages sur les planches d’impression). Mais les logiciels de mise en page ne la font pas non plus !

Et par ailleurs, grâce à Open Office, si la bonne méthode de travail est employée, il peut y avoir un gain de temps et de productivité très important par rapport à l’habituelle chaîne traitement de texte - logiciel de mise en page.

Les styles

Ce gain de temps et de productivité est permis tout d’abord par les styles. Les styles sont une façon "sémantique" de considérer la mise en page. C’est à dire qu’au lieu de mettre un mot en gras, vous allez déclarer que ce mot est à mettre en valeur. Au lieu de réduire la taille des caractères d’une citation, vous allez déclarer que ces paragraphes sont une citation. Et, par ailleurs, vous déterminez que tous les mots à mettre en valeur apparaissent en gras, vous déterminez que toutes les citations doivent être en plus petits caractères. Mais si, à un moment donné, dans le cadre du travail de mise en page, vous vous rendez compte que les citations fonctionneraient bien mieux si elles étaient en italique avec leur paragraphe un peu décalé vers la droite par rapport aux autres, il suffit modifier une seule fois le style "citation", et toutes les citations de votre livre se mettent immédiatement à jour !

Les formats de pages

Open Office Writer permet, tout autant qu’un logiciel de mise en page, de déterminer les marges, la gestion des doubles pages avec compensation de la reliure du livre, les notes, les colonnes multiples, etc.

La typographie, la gestion des paragraphes

Open Office Writer gère parfaitement les questions de typographie, de césure, de retraits, de lettrines, listes et autres alignements... Les paragraphes aussi sont complètement gérés dans toutes leurs caractéristiques d’adaptation, d’ancrage, de bordures, etc.

Les images

Les images bitmap comme vectorielles sont acceptées par Open Office Writer, qui gère aussi les informations de transparence par exemple.

La préparation pour l’imprimeur

La fonction d’export PDF est intégrée dans Open Office, et permet de produire des documents prêts à imprimer absolument parfaits pour l’imprimeur.

La qualité de la mise en page ?

On pourrait penser, et c’était mon cas au départ, que la qualité de la mise en page possible avec Open Office laissait à désirer par rapport à la qualité de la mise en page possible avec les logiciels professionnels de mise en page. En effet, entre Quark Xpress qui coûte 1500€ et Open Office qui est gratuit, on peut se poser des questions, on peut imaginer que le résultat du travail fait avec Open Office sera amateur par rapport au résultat du travail fait avec Quark Xpress ou Indesign. Eh bien non, bien des livres sont maintenant écrits et mis en page entièrement avec Open Office, et il est impossible d’y déceler quelconque trace d’amateurisme.

Alors, bien-sûr, Open Office ne permet pas de faire l’économie d’un professionnel de la mise en page pour produire une mise en page professionnelle. Ce n’est qu’un outil. Et Open Office est parfait pour faire la mise en page de livres, mais n’est pas adapté, comme l’est Quark Xpress, pour faire la mise en page de brochures ou d’affiches par exemple.

Open Office ne se substitue pas totalement aux logiciels spécifiques de mis en page. Il permet, pour l’écriture et la mise en page de livres, de faire, mieux et plus vite, le même travail que celui qui est fait de la façon traditionnelle, plus lourde et plus chère.

Mais, en effet, pour le maîtriser dans ces fonctionnalités particulières, cela demande des compétences, très classiques elles, de mise en page. Cela demande d’être formé.

Pour se former à la mise en page, les filières sont classiques, et pour les autodidactes, il y a une abondante littérature sur le sujet.

Pour se former à Open Office dans la perspective de la mise en page professionnelle, nous proposons des formations professionnelles, pour lesquelles vous pouvez nous contacter, et il existe un livre, plutôt bien fait, aux éditions Eyrolles, Mise en page avec OpenOffice.org Writer.