Accueil > Ressources > Les caméras d’aujourd’hui > Appareil photo Kodak Easyshare V1253

Appareil photo Kodak Easyshare V1253

samedi 5 septembre 2009, par Benoît Labourdette.

Cet appareil photo numérique, sorti à la fin de l’année 2007, est le premier appareil photo numérique qui ait été capable de filmer en haute définition. Il a une excellente qualité d’image et de son pour la vidéo. A mon sens, il a représenté une étape, une petite révolution dans le domaine des caméras de poche.

Qu’appelle-t-on haute définition ?

Il s’agit du nombre de pixels dont est composée l’image. La définition change la "finesse" de l’image. Plus la définition est grande, et plus l’image peut être projetée en grand sans sensation de flou.

La définition des photos est définie par le nombre de "mégapixels". Lorsqu’on parle d’un appareil photo "12 mégapixels", comme celui-ci, cela signifie que les photos font 4000 pixels de large sur 3000 pixels de haut : il y en a 12 millions. On pourrait croire que plus un appareil photo a de "mégapixels" et plus la qualité de la vidéo sera, parallèlement, meilleure. Il n’en est rien. La vidéo est beaucoup plus normalisée en termes de définition d’image que la photo.

Lorsqu’on parle de haute définition, on parle de vidéo. La définition standard (nommée SD) de la vidéo, la télévision normale, est de 720x576 pixels (soit 414 000 pixels, seulement). La "haute définition" est ce qui est plus grand que 720x576 pixels. Il y a plusieurs normes de haute définition. Pour simplifier ici, voici les deux principales :

- 1280x720 pixels.

- 1920x1080 pixels (pour info, les derniers épisodes de la saga Star Wars ont été tournés dans cette définition).

Les superbes caractéristiques vidéo du Kodak Easyshare V1253

Cet appareil photo permet de filmer à la résolution de 1280x720 pixels. Tous les appareils photos précédents filmaient au maximum à 640x480 pixels.

Son mode est le 720p, c’est à dire que chaque image est bien une image pleine, pas une image entrelacée comme sur la grande majorité des camescopes. La nature du mouvement n’est pas du tout la même. Les images "p", ce qui signifie "Progressif", donnent un résultat "cinéma", que ne donnent pas du tout les camescopes. Pour comprendre ce phénomène, je vous invite à lire sur ce site l’article "La vidéo entrelacée : comprendre et exploiter".

La haute définition apporte non seulement une meilleure qualité d’image, mais aussi le format d’image 16/9è, qui est le format "large" de nos écrans plasma d’aujourd’hui.

L’écran du téléphone est au format 16/9è et est très lumineux.

Les images sont de très bonne qualité. Il y a une sorte de "réduction de bruit", dûe au codec MPEG4 utilisé, qui rend les surfaces de couleur légèrement "molles". Par contre, les couleurs sont superbes, et notamment de nuit. Pas de tout de "bruit" dans les noirs, qui restent profonds, pas de "smear" sur les sources lumineuses. Impressionnant. Par ailleurs, le mouvement est fluide et il n’y pas de pixellisation sur les mouvements rapides.

L’objectif, un Schneider, est assez bon. La courte focale n’est pas très courte (équivalent 37mm), mais c’est tout de même pas mal. Malgré sa petitesse, c’est un objectif lumineux, on le voit avec la qualité des résultats en basse lumière. Il sort et rentre de l’appareil, donc il faut attendre que l’objectif sorte pour pouvoir commencer à filmer.

Le son est stéréo et de bonne qualité aussi.

Bref, il est possible de filmer avec cet appareil photo, et d’obtenir des résultats bien meilleurs qu’avec un camescope DV. C’était la première fois avec cet appareil.

Les défauts du Kodak Easyshare V1253

En tant que caméra, cet appareil photo a deux défauts principaux :

  1. Il n’y a aucun débrayage possible des réglages en mode vidéo. Si, par exemple, vous voulez filmer une scène en contre-jour, ou un personnage sur un fond noir, dans un cas, l’image sera toute noire, dans l’autre toute grise. Bref, si vous avez besoin de maîtriser l’exposition ou la couleur de l’image, ce n’est pas la peine avec cet appareil.
  1. La cadence d’image est de 30 images par seconde. En Europe, toute la production vidéo est à 25 images par secondes. Le transcodage d’une cadence à l’autre est très complexe et apporte des saccades dans les mouvements. Pour le montage, c’est assez difficile à traiter.

Par ailleurs, mais ce n’est pas le seul fait de cet appareil, les logiciels de montage vidéo n’accepteront pas directement les fichiers issus de cet appareil. Il va falloir les convertir, et ce n’est pas très facile avec lui.

Et enfin, en tant qu’appareil photo, même si ce n’est pas le sujet ici, le déclenchement est vraiment lent, donc c’est bien si on veut rater ses photos ! Je ne le conseille pas pour faire de la photo.

Éléments techniques

- Le codec vidéo est du MPEG4.

- L’audio est en 16 Khz stéréo.

- La cadence est de 30fps.

- Le débit est de 15Mbits / seconde, c’est à dire qu’une minute de vidéo produira un fichier de 80Mo.

- Ressources techniques sur le site internet de Kodak.

Vidéo de test

Cette petite séquence de 25 secondes a été transcodée au format FLV pour internet par Sorenson Squeeze. C’est ce transcodage, un peu vite fait, qui a apporté d’une part les saccades sur le mouvement du métro, ainsi que les pixellisations visibles. Mettez la vidéo en plein écran pour vous rendre compte de la définition d’image. Le fichier sur internet est lui aussi en 1280x720 pixels.

Conclusion et remarques personnelles

Une vraie caméra pour le quotidien, qualité d’image, et de son (en stéréo) impressionnants. Mais difficile de préparer les éléments pour le montage (même si ce n’est pas impossible).

Je l’ai acheté dès sa sortie et utilisé pendant un an et demi. Je suis ravi de la qualité d’image, mais il m’a fallu longtemps pour réussir à trouver la bonne méthode pour préparer les images en vue du montage. J’ai cassé le mien après une prise de vue sous la pluie. Vous pouvez voir le dernier court métrage que j’ai tourné avec, qui a cassé l’appareil : "L’évèque négationniste persiste et signe". J’ai tourné un film plus ambitieux avec, pendant toute la période où je l’ai eu, mais le montage n’est pas encore commencé. L’aspect difficulté de conversion a été un peu bloquant pour moi.

Loading the player ...

Séquence de test avec l’appareil photo Kodak V1253


Documents joints

Portfolio

Kodak Easyshare V1253