Accueil > Ressources > Production cinéma et audiovisuel > "Un jour dans la vie" (Life in a day) : un film participatif produit par (...)

"Un jour dans la vie" (Life in a day) : un film participatif produit par Ridely Scott

mercredi 14 juillet 2010, par Benoît Labourdette.

Le 24 juillet 2010, le réalisateur Kevin Macdonald, et son producteur Ridley Scott, proposent à qui le souhaite de tourner quelque chose sur sa propre vie, et de l’envoyer via Youtube pour participer au film "Un jour dans la vie" (Life in a day), qui sera exclusivement constitué par les vidéos tournées et envoyées par les gens.

Ce sera donc un film participatif, un documentaire "instantané" sur le 24 juillet 2010. La première du film est au Festival de Sundance en janvier 2011.

La participation a lieu sur youtube : www.youtube.com/lifeinaday.

La page d’accueil contient une vidéo de Kevin Macdonald, qui donne quelques conseils sur la façon de tourner, et les sujets choisis. Pour résumer :

- Qu’est-ce que vous aimez ?

- De quoi avez vous peur ?

- Qu’est-ce qui vous fait rire ?

- Qu’y a-t-il dans votre poche ?

Sa demande est que les gens travaillent sur l’émotion.

Pourquoi un tel projet ?

Aujourd’hui, les vidéos amateur de youtube (et autres sites de vidéo communautaires) sont tout autant regardées, et appréciées, que les films et émissions de télévision professionnels. En effet, ces vidéos amateurs, autrefois méprisées par rapport à leur piètre "qualité" (technique notamment) face aux films professionnels, ont aujourd’hui un gage "d’authenticité" que n’ont pas les productions professionnelles. Cette "authenticité" suscite le désir de partage de la part des internautes. Dans la mesure où il y a toujours de la publicité à côté d’une vidéo dans youtube, plus les gens produiront de vidéos et se les partageront, et plus le chiffre d’affaire de youtube grandira...

Ces modèles économiques, qui se développent depuis 2005, s’appuient sur les nouveaux usages des internautes. Cela fonctionne fortement en termes de partage. Par contre, autant les gens postent spontanément leurs vidéos, autant la "commande participative" est assez difficile à mettre en place. Par exemple, en 2008, la chaîne Arte avait proposé, sur son site internet, le projet Twenty show : il s’agissait, pour des jeunes de 20 ans, de raconter leur vie devant leur webcam. Un documentaire a été monté à partir de ces vidéos amateurs. Pour "lancer la machine", arte a fait appel à des acteurs, qui ont produit des vidéos de lancement. Au final, il y a eu... 12 contributions, en tout et pour tout ! Ils auraient imaginé cent fois plus... Mais c’était un beau projet, malgré tout, et le documentaire résultant est assez juste sur la jeunesse d’aujourd’hui.

Pour mémoire, le film de Brian de Palma "Redacted" (2007), une fiction sur la guerre d’Irak, est exclusivement constitué de vidéos amateurs. A aucun moment, la caméra n’est "professionnelle". On assiste à toute l’histoire via des vidéos postées sur youtube, des images de caméras de surveillance et des films amateurs. Sauf que tout est mis en scène, tourné, comme si c’était des images amateurs, par Brian de Palma. "Life in a day" propose donc d’aller plus loin que "Redacted". Et puis, "Life in a day" étant sponsorisé par la marque LG (initiales de "Life’s Good", soit "la vie est belle"), le message devrait être positif !

Portfolio

Consignes de tournage Infos sur l'équipe Conseils de tournage