Accueil > Ressources > Réalisation de DVD > Fabriquer un DVD avec DVD Studio Pro sur Mac

Fabriquer un DVD avec DVD Studio Pro sur Mac

lundi 17 août 2009, par Benoît Labourdette.

Voici une méthodologie technique pour fabriquer un DVD sur Mac, en allant à l’essentiel.

Il s’agit de la reprise du document d’un stage de formation que j’ai animé en 2009 pour les étudiants de l’Ecole des Beaux Arts de Paris.

Important : ce document n’est pas complet, ce sont des notes, avec des captures d’écran, certains titres n’ont pas encore leur contenu, les captures d’écran de la fin ne sont pas commentées.

Vous trouverez en bas de l’article le document en format PDF à télécharger.

Faites avant toute chose un master DV de votre film

Attention, un DVD n’est pas votre master !

La qualité vidéo sur un DVD est altérée. N’utilisez pas le DVD comme master. Le DVD est un support de diffusion uniquement. Donc, avant de vous lancer dans la fabrication d’un DVD, prenez garde à créer, et à conserver en lieu sûr, le vrai master de votre film.Si vous avez tourné en DV, votre master est soit un fichier vidéo au format DV, soit une cassette DVCAM sur laquelle vous avez copié votre film. Nous allons voir les détails de la fabrication de votre master. N’oubliez pas d’avoir votre master en double exemplaire, conservé dans deux lieux différents.

Notions techniques sur le DV

Pour bien comprendre le DVD et réussir à faire un DVD de la meilleure qualité possible, il faut tout d’abord bien comprendre le DV, l’un et l’autre étant très liés.

Le DV PAL a 25 images par seconde. La résolution est de 720x576 pixels. Le DV utilise une compression INTRA-IMAGE, c’est à dire que chacune des 25 images par seconde est une image JPEG. Le DV est un format compressé.

Sur 1Go de mémoire, on peut mettre 5 minutes de DV. Le DV prend toujours la même place sur le disque dur, quelle que soit sa durée. Par exemple, si je grave un fichier vidéo DV sur un DVD-R (qui contient un peu plus de 4Go), le fichier vidéo DV pourra faire au maximum 4Go, soit 20 minutes.

Le débit numérique du DV (pour des éclaircissement sur le débit numérique, voyez plus loin le chapitre « Comprendre le binaire et les débits numériques ») est de 3,4 Mo/sec, soit 25Mbps. Ce qui signifie en clair, que chaque seconde, pour pouvoir afficher les 25 images par seconde avec leur son, représente une quantité de données de 3,4 Méga octets, ce qui est 3,4 millions d’octets. Un octet est un ensemble de 8 bits. Les bits sont les 0 et les 1, l’unique information qu’un ordinateur est capable de comprendre, de stocker et de traiter. Donc, le débit de 3,4 Mo/sec représente, en nombre de 0 et de 1, huit fois plus, soit 25 millions de bits par seconde (25Mbps). Une seconde de vidéo DV représente, sur le disque dur, un ensemble de 25 millions de 0 et de 1 (sur un DVD, par exemple, c’est un ensemble de 25 millions de micro-cuvettes : s’il y a cuvette, c’est un 1, s’il n’y a pas de cuvette, c’est un 0).

Comment créer mon master DV à partir de Final Cut ?

Il faut, pour chacun de vos films, faire une exportation. Le choix du format d’exportation est fondamental. Il vous faut choisir le meilleur format possible en termes de qualité, et aussi le format le plus universel (sur Macintosh, bien des formats d’exportation ne sont pas lisibles sur PC, ce qui est un vrai problème pour la pérennité de votre master).Le format que l’on retient le plus souvent est le « Flux DV ». Pour ce faire, dans Final Cut, cliquez une fois dans votre timeline (pour qu’elle soit active), puis allez dans le menu Fichier / Exporter. Là, choisissez : « Via la conversion Quicktime ».Ici, dans le petit menu « Format », choisissez, à la place de « Séquence Quicktime », « Flux DV » :

Puis, dans le petit menu « Utiliser », choisir « DV PAL 48Khz » :

Ce qui donne au final :

Il n’est du coup pas nécessaire d’aller dans les options, elles sont bien préréglées. A part si l’on travaille en mode progressif, auquel cas, dans les options, il faut modifier ceci :

Ensuite, vous donnez un nom très clair à votre film :

Eventuellement, intégrez la date dans le titre du film, comme ça vous savez exactement de quand date ce master (en cas de versions successives).

Comment conserver mon master DV ?

Votre master DV, ce fichier, est ce qu’il y a de plus précieux par rapport à votre film. Si le film dure moins de 20 minutes, vous pouvez le graver sur un DVD-Rom. Vous glissez simplement un DVD vierge dans votre macintosh, vous double-cliquez sur le DVD, qui se trouve sur le bureau, cela ouvre une fenêtre, vous faites glisser dedans votre fichier mon_film.dv, et vous cliquez sur le bouton « Graver ». Ce DVD sera illisible dans un lecteur DVD de salon, c’est juste un DVD de données, qui contient un fichier, qui se trouve être le fichier vidéo master de votre film. Je vous suggère de le graver en plusieurs exemplaires, que vous conservez à des endroits différents (on n’est jamais à l’abri d’un incendie par exemple). Si votre film dure plus de 20 minutes, jusqu’à 40 minutes, vous pouvez le graver sur un DVD-R double couche (qui contient 8,5 Go). Et s’il est plus long, vous pouvez en faire des copies sur des disques durs externe, ou le graver sur un disque Blu-ray (si vous avez un graveur), qui contient 25 Go (donc un peu plus de 2h en DV).

Mais, attention : on ne connaît pas exactement la durée de vie d’un DVD gravé. Je vous suggères, quelle que soit la durée de votre film, d’en faire une copie sur une bande magnétique vidéo. Si vous n’avez pas de magnétoscope chez vous, conservez tous vos masters DV sur un disque dur, et le jour où vous avez accès à un magnétoscope, il suffira de les reprendre pour en faire la copie sur bande.

Comprendre le DVD

Qu’est-ce qu’un DVD ?

Un DVD, c’est un disque en plastique de 12 cm de diamètre, sur lequel on peut enregistrer des 0 et des 1, qui sont matérialisés sous la forme de micro-cuvettes.

Pourquoi la norme DVD video ?

Le MPEG

La compression INTER-IMAGES.

L’entrelacement vidéo

Exporter des images fixes à partir de mon film

Ce qui peut être utile pour le DVD, pour faire de l’édition, etc.

Comprendre les problèmes de proportions de pixels

Export d’une image fixe avec Final cut

Traitement de l’image fixe dans Photoshop

Automatisation avec les scripts.

Comprendre le binaire et les débits numériques

Explication du binaire.Explication des octets. Exemples sur une image fixe. La capacité exacte d’un DVD. Le bit budgeting.

La logique de la création d’un DVD

Schéma : conception, encodage films, préparation des menus, authoring, mastering, gravure. Si on se prépare bien, l’étape avec le logiciel DVD Studio Pro, même si son projet est assez complexe, est très rapide, il ne s’agira de mettre en oeuvre ce qu’on a préparé. Et du coup, quel que soit le logiciel qu’on utilise, on s’y retrouvera toujours.

Organisation des dossiers sur le disque dur

Hyper important que tout soit bien rangé, sinon on a toujours des problèmes par la suite.

Définition de l’arborescence du DVD

Important de le faire en amont.

Encodage des films

Comment on utilise Compressor.Bit budgeting. Image et son.

Préparation des menus

DVD Studio pro propose des choses pré-réglées, mais on obtient de bien meilleurs menus quand on les compose avec Photoshop.Utilisation de photoshop.

Authoring avec DVD Studio Pro

DVD Studio Pro est LE logiciel de création de DVD sur Macintosh. Il permet de faire beaucoup de choses, il a beaucoup d’intérêt, MAIS il a aussi des défauts : les fonctions les plus importantes ne sont pas mises en évidence, et il y a beaucoup d’automatismes qui sont gênants. Mais dès lors que l’on suit une méthode rigoureuse et simple, si les films et les menus sont bien préparés en amont, cela va aller assez vite de rassembler tout cela.

La logique de l’interface

La bibliothèque

La bibliothèque est le premier endroit dans lequel on travaille :

La première chose à faire est de rassembler, dans la bibliothèque, tous les éléments dont le DVD va être composé : les vidéos en MPEG2, les bandes son de ces vidéos (en AIFF ou en AC3) et les pages de menus que l’on a préparées dans Photoshop.

Pour importer tous ces éléments, on peut cliquer sur le bouton « Importer » et aller les chercher, ou alors les faire glisser sur la fenêtre à partir de leur dossier.

Les films

Les menus

Avec Photoshop, on prépare deux images : L’image du fond et l’image de la couche de boutons.

***Puis, dans DVD Studio Pro

On définit l’image du fond du menu :

Et on définit l’image qui servira à la couche des boutons :

Et enfin, on dessine les boutons avec cet outil :

Les liens

Les boutons en surbrillance

Les bons retours des films et menus

(bouton par défaut)

Les opérations utilisateur

Le test du DVD

La compilation du DVD

Vérification de la compilation du DVD

On va utiliser le lecteur DVD Apple pour tester le vrai DVD avant gravure. Ce n’est plus une simulation.Tout d’abord, on sort de DVD Studio Pro, puis on on lance le lecteur DVD Apple. Là, dans le menu Fichier / Ouvrir le support DVD, on choisit le dossier VIDEO_TS qu’on a créé précédemment.Puis, on clique sur Play (le first play ne se lance pas tout seul avec le lecteur DVD Apple).

L’image disque

Pourquoi créer une image de disque ? Car le formatage d’un DVD VIDEO est tout à fait particulier, et indispensable pour pouvoir être reconnu par les lecteurs de salon. Si on gravait, sur un DVD Rom, le dossier VIDEO_TS, le DVD ne marcherait pas sur un lecteur de salon. Cette image de disque va nous permettre de graver autant d’exemplaires que l’on souhaite de son DVD, une fois qu’il est terminé, très rapidement, et sans besoin d’ouvrir ni d’avoir DVD Studio Pro. Cela permet même d’envoyer, via internet, des images de DVD, que les gens, à l’autre bout du monde, peuvent graver avec n’importe quel ordinateur pour pouvoir faire un DVD qui marchera dans les platines de salon.

Donc, on retourne dans DVD Studio Pro, puis :

  • Cliquer sur l’icône « Formater ».
  • Donner un nom au disque.
  • Source : il prend l’emplacement de la dernière compilation du projet en cours. Mais on pourrait choisir de prendre un autre DVD que celui-ci.
  • DVD Rom : si on veut rajouter une partie Rom sur le DVD (des documents rajoutés). On va choisir le dossier dans lequel on a préparé les documents. Généralement, on ne le fait pas.
  • Destination : soit on grave tout de suite, soit on crée une image sur le disque dur.
  • Format : choisir IMG.
  • Cliquer sur « Formater ».
  • Il nous demande où on veut enregistrer l’image du disque.
  • On choisit le dossier « 05 – Images des DVD ». On le nomme de façon explicite par rapport au projet, on lui donne le nom de notre projet et sa version.

La gravure du DVD sans DVD Studio Pro

Dupliquer son DVD

Quel DVD vierge utiliser ?

Ou acheter les DVD vierges et boitiers de DVD ?

Comment imprimer sur un DVD vierge ?

Comment faire un certain nombre d’exemplaires de son DVD ?

Captures d’écran non commentées

Compressor

Pour diffusion HD sur disque dur multimédia.

Encodage pour DVD video :

FFMPEGX

Pour encodage FLV pour internet :

Captures d’écran diverses de DVD Studio Pro (non classées)

Documents joints